Dans le prolongement de l’enquête menée par TPS Conseil en 2017 auprès des fédérations sur l’évolution de leurs stratégies de formation et d’emploi, de très nombreux DTN, et responsables de pôles et d’instituts de formation se sont mobilisés pour participer à cette rencontre exceptionnelle consacrée à la présentation des impacts de la nouvelle loi sur l’égalité professionnelle.

Nous avons invité pour la circonstance Yves Hinnekint et Solange Chappelard, respectivement directeur général et directrice du développement d’Opcalia pour commenter les détails de cette réforme et répondre aux multiples questions soulevées.
A l’issue des nombreux éclairages techniques qui ont détaillé les conditions de mise en oeuvre pratique de la loi auprès du monde sportif (installation du CPF monétisé et création de son application digitale dédiée, du CPF de transition, transformation des OPCA en OPCO, périmètre futur d’intervention des CFA, financement individualisé des contrats d’apprentissage et disparition programmée de la taxe d’apprentissage, élargissement avec homologation des Conseils en Evolution Professionnelle (CEP) à des structures privées, installation et déploiement de l’agence France Compétences, limitation du nombre de filières métiers réorganisant les branches collectives et le nombre d’OPCO associés, certification des organismes de formation, …) les participants ont essayé de lister les conditions de succès qui devaient prévaloir pour se saisir au mieux dans leur fédération des effets de levier qu’induisait cette loi.

Parmi les nombreux points évoqués :
– Raisonner davantage en termes d’employabilité et de débouchés professionnels reconnus financièrement pour les stagiaires au-delà des seules logiques certifiantes, en s’adossant à la réalité économique du marché du travail et du modèle de développement réel de chaque fédération (stratégie de filière, logique événementielle, économie sociale et solidaire (ESS), …).
– Chaque citoyen reprenant directement et personnellement la main sur son parcours de formation, l’écosystème pédagogique des fédérations doit s’adapter à de nouvelles façons de proposer et de valoriser ses offres,
– Accompagner la clarification de son modèle économique et flécher au mieux ses investissements pédagogiques en conséquence (publics cibles, actions professionnalisantes, territoires, …),
– Benchmarker et mutualiser plus régulièrement ses pratiques et retours d’expériences entre pairs, et s’ouvrir aux adaptations mises en oeuvre dans d’autres environnements professionnels (banques, …),
– Reconsidérer les relations avec l’OPCA et le futur OPCO au travers de la co-construction de réponses intégrant davantage la vision stratégique et le modèle économique déployés via l’enjeu premier de montée en compétences des acteurs,
– Repenser la gestion de ses talents et promouvoir une gestion des ressources humaines mieux considérée, portée par une culture managériale plus reconnue et partagée,
– Repositionner la valeur ajoutée du pôle et des instituts de formation au sein de la fédération et des territoires en acculturant au mieux les élus, se recentrant sur les tâches créatrices de valeur au détriment des tâches trop administratives,
– Intégrer la formation comme un rendez-vous régulier et positif qu’auront à emprunter les acteurs, et accompagner au mieux l’évolution des mentalités dans les clubs, les ligues comme au sein de sa fédération sur le sujet,

Cette nouvelle loi dont le calendrier de mise en œuvre s’étale jusqu’en 2021 avant la publication des nombreux décrets encore attendus, stimule et catalyse le redimensionnement des pôles et instituts de formation au moment où les modèles de développement et la gouvernance sont revisités dans les fédérations et les territoires.
Dépassant la logique économique parfois privilégiée, elle invite à recentrer la formation comme un véritable pilier du développement durable et stratégique de la fédération et des équipes (officiels, dirigeants, permanents, techniciens, …) en redonnant la main à chaque citoyen.

Au regard de l’intérêt manifesté pour le sujet et des attentes exprimées par les participants pour prolonger le partage collectif autour de l’évolution à engager sur la formation dans leur fédération, nous reprogrammerons une prochaine Rencontre sur le sujet.

SAVE THE DATE : 16 octobre 2018 (9h/12h30) – 48ème Rencontre Sport & Management (FF Sports de Glace- Paris 12ème)

Actualités de TPS Conseil

1/ Inscriptions ouvertes pour le 10ème parcours Surf
Nous lançons le 10ème parcours Managérial SURF les 22 et 23 novembre à la FF Golf (Levallois)
Les inscriptions sont ouvertes pour intégrer la 10ème promotion SURF placée rassemblant de nombreuses personnalités et dirigeants du sport, et placée sous le parrainage exceptionnel d’Omar El-Zayat, directeur du « Tremplin » premier incubateur sportif en Europe.
Un éclairage particulier sera apporté pour l’occasion sur « Manager à l’ère du digital »

2/ Campagne d’adhésion annuelle aux travaux des Rencontres du Club Sport & Management co-animée avec HEC Paris et consacrées en 2018/2019 à « Mutation et compétitivité des organisation ».

Participez et soutenez le dispositif des Rencontres Sport & Management qui vous propose une veille stratégique et managériale régulière (8 fois/an) sur le développement de vos organisations et l’évolution de votre pratique aux côtés d’entreprises, de fédérations et de territoires au travers le témoignage de nombreux experts et l’analyse de cas opérationnels.
Inscrivez-vous dès maintenant.

Pin It on Pinterest

Share This