« Le club de demain. Vers l’émergence d’un nouveau modèle de club pour accompagner le
redéploiement des politiques sportives territoriales ? » (2/3)

Mardi 15 juin 2021 9h/12h, Visio-conférence Zoom

Après avoir éclairé comment les clubs étaient impactés par la recomposition de la gouvernance locale et nationale, et pointé les enjeux et conditions de redéfinition de leurs offres de pratiques face à une demande qui évolue et une concurrence qui s’affirme et bouscule les représentations et habitudes historiques, nous proposons de nous arrêter sur les conséquences pour les clubs de la montée en puissance de l’influence sportive des territoires.

Parmi les challenges à adresser par les associations sportives fédérées, celui de réussir à articuler à la fois l’alignement avec le Projet de Performance Fédérale (PPF) et avec le Projet Sportif Territorial (PST) dans le respect d’un ancrage local consubstantiel à la vie du club au quotidien.

L’engagement sportif des territoires se renforce, soutenu notamment par l’essor programmé de la nouvelle gouvernance que proposent les conférences régionales du sport et les futures conférences des financeurs en charge du déploiement de PST affichés désormais comme plus stratégiques, identitaires et mobilisateurs localement. Les sujets d’ores et déjà adressés sont multiples et les clubs devront s’y adapter au mieux.
Les champs d’intervention envisagés sont en effet variés et les territoires, dans le respect de la logique de leur compétences partagées, vont inviter les clubs à faire preuve d’écoute et de proactivité avec les priorités locales qui s’imposeront plus formellement. Parmi les points d’attention, la qualité de la relation entre le club et l’école, le déploiement du sport santé, la mise aux normes environnementales et l’accessibilité des équipements, la montée en puissance des clubs de territoires, la mutualisation des offres de pratiques, la labellisation et le développement de la haute performance, la prise en charge du handicap, la formation des dirigeants, la mise en place de politiques sportives et éducatives plus sociales et plus citoyennes, …

Comment les clubs doivent-ils se positionner et accompagner au mieux cette évolution ?
Quelles offres les fédérations peuvent-elles/doivent-elles déployer pour faciliter ce (re)déploiement ?

La relation historique club/fédération semble effectivement directement impactée (fragilisée ?) par l’évolution qui se dessine, constat conforté comme le rappelait un précédent intervenant par le recours au fonds de relance de l’ANS par beaucoup d’entre elles pour soutenir leurs clubs en cette période délicate.

Pour maintenir leur activité et coller aux attentes de leurs interlocuteurs territoriaux quotidiens, voire à la réalité des priorités de leur « marché » local, les clubs ne risquent-ils pas à terme de se détourner de la pratique compétitive chère aux fédérations, au bénéfice de l’activité loisirs, en privilégiant davantage le lien social et la proximité ? Quelles en seront alors les conséquences pour la prise de licences, la prise en charge de la politique fédérale, et les formes d’engagement des bénévoles au sein du club ? La mission du club et son offre de pratiques en seront-t-elles durablement impactée ?

A l’occasion des entretiens préparatoires menés auprès de nombreux dirigeants de clubs, beaucoup expriment le sentiment encore diffus qu’il leur faudra évoluer et affirmer plus clairement une capacité d’’expertise et de conseil auprès de leurs parties prenantes locales pour préserver leur équilibre économique. Dans cette perspective les collectivités ne devront-elles alors pas repenser leur modalités d’intervention et de collaboration avec les acteurs sportifs ? Les clubs pourraient-ils ainsi aller par exemple jusqu’à prendre en charge demain de façon plus structurée et normalisée certaines délégations de service public ?

Certaines fédérations à l’instar de la fédération française de rugby ont pris conscience du repositionnement de la relation entre et territoires. Cette dernière s’est emparée du sujet et présente ainsi avec le projet « Le club du XXIème siècle » le dispositif d’accompagnement mis en place pour renforcer l’implication des bénévoles, acteurs clés de la santé des clubs, face à cette évolution. L’enjeu, que le sport et le rugby, avec eux deviennent un vecteur de développement citoyen, éducatif et social au sein de la collectivité.

Adossées à l’émergence de schémas directeurs territoriaux désormais co-construits et partagés comme de véritables feuilles de routes stratégiques précises et évaluables, quels espaces pourront alors trouver les politiques fédérales nationales pour préserver leur influence et orienter l’action et le développement des clubs ?La montée en puissance des pôles « clubs et territoires », ou encore « d’animation sportive » aura probablement pour enjeu d’accompagner au mieux le nécessaire rééquilibrage des clubs vers leurs partenaires territoriaux ?Un pari nécessaire mais délicat au moment où les ligues régionales et comités départementaux questionnent encore leurs modèles tout en étant davantage contraints sur leurs moyens humains.

Il semble en fait que l’évolution qui se dessine rapproche de plus en plus la décision du local, et invite les dirigeants de clubs à interroger davantage la dimension sociétale et économique de leur engagement aux côtés de leurs partenaires territoriaux. L’évolution des attentes générationnelles accentuant cette tendance. Les dirigeants seront-ils en capacité de relever ce challenge ? Quels en seront les facteurs clés de succès et les risques à dépasser ? Les fédérations sont-elles prêtes à accompagner l’installation d’une offre sportive différenciée entre les clubs, tantôt compétitive, tantôt alignées sur d’autres enjeux, santé, loisirs, social, éducation, … ? Quelle sera l’attitude des acteurs territoriaux face à la montée en puissance déjà initiée d’offres concurrentes commerciales face à celles des clubs historiques ? Comment enfin déployer une culture efficace de l’évaluation pour accompagner au mieux la mobilisation des clubs et de leurs équipes quant aux conditions de prise en charge des priorités locales ?

Cette rencontre, marque donc la deuxième étape du questionnement engagé autour du club de demain. S’inscrivant dans une logique de veille stratégique, elle propose d’éclairer spécifiquement pour les dirigeants sportifs et territoriaux les conséquences du renforcement programmé de l’influence des collectivités sur l’offre, le fonctionnement, le(s) modèle(s) de développement et la gouvernance des structures associatives et commerciales. Plusieurs retours d’expériences seront présentées et commentées, et des scénarii de développement seront envisagés pour accompagner au mieux cette évolution.

 Envie de participer et rejoindre le club sport & management, ou tout simplement plus d’informations ?

Remplissez ce formulaire et nous reviendrons rapidement vers vous ou bien appelez nous au +33 (0)1 42 60 33 33

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.